Le désir

Séminaire proposé par Isabelle Carré avec l’aide et la participation actuelle d’Anne Ermolieff, Sylvie Frachon, Graziella Ianonne, Jean-Pascal Chichignoud, Christine Zambelli, Martin Juren, Agnès Chichignoud, Joelle Estivals, Jean-Claude Kretzschmar.


Notre précédent travail nous a conduit à réfléchir aux différentes tentatives inventées par le sujet pour maintenir l’angoisse à distance. Le symptôme s’apparente souvent à un essai inconscient de résolution de l’angoisse qui échoue, une barrière contre celle-ci qui ne suffit pas à endiguer les marées montantes. L’angoisse est comme un signal qui attend d’être déchiffré.

L’angoisse de séparation implique avant tout la crainte de ne pas réussir à se séparer, et éclaire la notion d’espace nécessaire pour que le manque existe.

Le maintien ou le lien indéfectible à l’objet, la recherche de satisfactions immédiates, les emprises amoureuses, les folles guerres de séparation qui envahissent les tribunaux, les enfants comme objet d’échange, l’addiction et la dépression au sens large, les syndromes anxieux généralisés ou d’épuisement de plus en plus fréquents, interrogent tout autant l’angoisse de la perte de l’objet que le désir du sujet.

Les nouvelles identités de genre (« non genre, non binaire ou genre fluide»…) questionnent également l’analyste qui écoute. Dans plusieurs pays, le sexe neutre ou troisième sexe est déjà reconnu légalement.

Qu’en est-il du désir du sujet? Que signifie « objet du désir »? Nous dériverons ainsi sur ces concepts complexes de l’angoisse et du désir.

Nous débuterons avec le livre « Les amoureuses » de Clotilde Leguil, et le chapitre qui évoque le film de David Linch, Mulholland Drive.
Nous travaillerons également sur le texte de Serge Tisseron dans « Les neurosciences expliquent la psychanalyse. », sur le Séminaire X de Jacques Lacan, « L’angoisse », et la lecture qu’en propose Jean Ansaldi.

Nous débuterons le mardi 16 octobre puis le troisième ou quatrième mardi du mois, selon les vacances scolaires,  à 20h30.

Pour de plus amples informations nous contacter sur le site.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *