Une passe réinventée

Pour la transmission de la psychanalyse

Séminaire organisé par les Cartels constituants de l’analyse freudienne,
les 1″ et 2 décembre 2018, à l’Institut protestant de théologie, 75014 Paris.

Le dispositif de la passe a connu des destins divers après la dissolution de l’EFP. Certaines associations l’ont abandonné en y substituant, éventuellement, d’autres dispositifs de nomination, d’autres l’ont repris tel quel, d’autres encore, enseignées par sa pratique, l’ont fait évoluer tant dans le dispositif lui-même que dans ses fins.
Lors de ce séminaire, les CCAF se proposent de vous faire part de leur expérience d’une passe inter-associative (avec Psychanalyse Actuelle, Insistance et d’autres analystes participant à titre individuel), qui se déroule depuis une vingtaine d’années.


Notre cheminement nous a conduit à des modifications du dispositif – tel, par exemple, une extension du témoignage indirect par l’introduction d’un rapporteur du travail du jury au coordonnant de la passe – mais aussi à une réflexion sur la nomination, où ce qui nous a paru le plus essentiel n’était plus une nomination attachée à une personne, comme à l’EFP, mais celle d’un acte analytique où s’entendait le passage à une jouissance Autre et le désir de l’analyste. Si bien que le dispositif de la passe devenait un lieu de recherche sur le désir de l’analyste et sa transmission.

L’Inter-associatif européen de psychanalyse, fondé à Bruxelles en 1994, est un lieu où des associations de psychanalyse questionnent, avec leurs singularités, leur fonction dans la transmission et l’invention de la psychanalyse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.