Groupes de travail sur la pratique

Ces groupes constituent un lieu d’énonciation où peut se déployer une parole au plus près de la pratique. Chacun à son tour y est invité à témoigner de son expérience. Est attendu un effet d’ouverture, – accès à l’insu, reconnaissance d’un réel – susceptible d’avoir une incidence sur l’écoute analytique et la conduite du travail avec l’analysant, quel que soit le dispositif, divan ou face à face.
Plusieurs groupes de travail sur la pratique se sont ainsi constitués, chacun avec sa propre dynamique, mais avec pour dispositif commun actuel la notion de « permutation des places » (chaque participant prenant la parole à son tour) et le principe de rencontres intergroupes. Celles-ci permettent de confronter les expériences et d’élaborer l’évolution du dispositif.

4 groupes sont actuellement constitués :

  • Daniel Augrain, Ariella Cohen, Marie Gautherot, Albert Maître, Hélène Vialle-Tassin.
  • Florence Brenier, Claire Horiuchi, Clotilde Pasquier, Brigitte Thibault.
  • Anne-Marie Anchisi, Brigitte Corani, Michel Ferrazzi, Nizar Hatem, Martine Petit.
  • Christine Bigallet, Catherine Blachot, Claude Blondeau.

 

Les personnes intéressées par la participation à un groupe de travail sur la pratique déjà existant ou qui souhaiteraient en constituer un nouveau peuvent s’adresser au cartel d’accueil (nous contacter sur le site)

Une charte relative aux dispositifs sur la pratique du GEPG, précisant notamment les modalités d’entrée et de participation à ces groupes,  est proposée à titre de contrat moral à chaque participant.