Une expérience sans projet. Entre la cure et la passe.

Séminaire I-AEP (6 – 7 juin 2020)

La question de la guérison n’est évidemment pas nouvelle dans la réflexion des psychanalystes et, négligeant ici la complexité du débat théorique, nous entendons baser notre proposition de réflexion sur le Lacan des Écrits, précisément dans les « Variantes de la cure-type »:
Pas d’arrêt qui fait pas d’entrée à son problème, de rappeler ce qu’on pressent dans le public : à savoir que la psychanalyse n’est pas une thérapeutique comme les autres. Car la rubrique des variantes ne veut dire ni l’adaptation de la cure, sur des critères empiriques, ni disons-le, cliniques, à la variété des cas, ni la référence aux variables dont se différencie le champ de la psychanalyse, mais un souci, voire ombrageux, de pureté dans les moyens et les fins, qui laisse présager d’un statut de meilleur aloi que l’étiquette ici présentée.
Il s’agit bien d’une rigueur en quelque sorte éthique, hors de laquelle toute cure, même fourrée de connaissances psychanalytiques, ne saurait être que psychothérapie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.