Le Séminaire du GEPG

Le séminaire mensuel constitue un temps institutionnel où s’élaborent les incidences de la pratique sur la théorie et celles du lien social dans notre association. Si les discussions et lectures des textes aboutissent à des propositions de collaboration avec d’autres psychanalystes ou auteurs, c’est surtout du déplacement lié à la parole échangée dans ce dispositif que sont attendus des effets de transmission et
d’enseignement.

Avec le cartel mis en place depuis cette année pour animer ce séminaire en proposant des thèmes et des textes illustrant ces thèmes, nous avons étudiés plusieurs textes :

  • concernant les évolutions possibles ou fantasmées de notre notion d’humanité et donc de notre subjectivité, « les robots font ils l’amour? / 12 questions sur le transhumanisme» (ou l’homme augmenté) de Laurent Alexandre et Jean Michel Besnier
  • Les formes contemporaines d’expression du divertissement comme les séries qui rendent compte aussi d’un certain regard sur nos sociétés modernes, « les séries, le monde, la crise, les femmes » de Gérard Wajcman
  • les textes de 2 psychanalystes Paolo lolo, « les passages secrets de la psychanalyse» et Giovanni Sias, « la psychanalyse au-delà du 20ème siècle », qui viennent proposer un autre regard sur la psychanalyse actuelle et notamment dans sa nécessaire interpellation par les évolutions de nos sociétés.

Enfin nous avons clôturé l’année par le livre de Didier Eribon : « Écrits sur la psychanalyse » qui reproche à l’approche psychanalytique ses positions (anciennes?!) dans le domaine de l’orientation sexuelle et sur les questions du genre.
Pour poursuivre sur ce thème, nous initierons cette nouvelle année avec le texte de la philosophe Judith Butler: « Trouble dans le genre », qui nous permettra d’ouvrir une réflexion sur un thème où beaucoup de psychanalystes se sont déjà exprimés soit dans des écrits, soit dans les médias et qui demande de s’y pencher de façon très minutieuse tant un bousculement des paradigmes est en cours…

Le séminaire du GEPG a lieu le 2ème mardi du mois (hors vacances scolaires) à partir du 10 Septembre 2019 à 21h à la clinique du Grésivaudan- salon Puy.
Ce séminaire étant interne au GEPG, pour toute information complémentaire joindre le secrétariat.

Pulsions, sublimation, résurrection

En octobre 2014 a paru aux éditions Actes Sud un petit livre étonnant de Jean-Michel Hirt, psychanalyste à l’APF, intitulé : Paul, l’apôtre qui « respirait le crime » accompagné du sous-titre : « Pulsions et Résurrection ». En savoir plus

« Le transfert »

Après avoir cheminé dans un premier moment autour de l’oeuvre de Platon « Le banquet », sur la question du vrai ressort de l’amour, nous aborderons dans un second moment le parallèle établi par Lacan entre la position socratique et les mécanismes du transfert. Place est laissée à une libre expression pour évoquer notre clinique. En savoir plus

L’Acte psychanalytique aujourd’hui ?

Dans les débats qui ont suivi la publication du Rapport Turquet, on a pu entendre : « la bureaucratie et les normes effacent la dimension de l’Acte », ou encore « Si l’Etat intervient on serait soulagé de notre Acte »… En savoir plus

Lire l’Angoisse

De tous les phénomènes psychiques que nous sommes amenés à éprouver dans la rencontre, l’angoisse reste des plus fréquents, et parfois des plus pressants. Quel sort lui réserver : Faut-il la réduire au plus vite? S’agit-il de la lier ? Ou de la lire ? En savoir plus

Les enjeux du transfert dans la pratique du psychanalyste

La demande à l’analyste s’effectue le plus souvent aujourd’hui par l’expression d’une plainte et le « besoin » d’en parler. Cette modalité d’adresse implique déjà une dimension transférentielle dans la mesure où elle suppose une capacité d’écoute, ce qui lui confère un savoir.

En savoir plus