Angoisse de mort et pulsion de vie

Séminaire proposé par Isabelle Carré

Nous entendons avec une certaine récurrence, dans cette période troublée, une lutte contre tout ce qui entrave notre liberté et une tentative d’effacer l’angoisse de mort.
Dans cette urgence de vivre, le sujet veut être délesté de ses symptômes comme de toute contrainte, sans effort.
Narcissiquement, la liberté se perd-elle lorsque notre propre plaisir jouissif est empêché? Pourtant, il est bien des souffrances intérieures, des jouissances, qui révèlent leur pouvoir de destruction et d’entrave. Le peintre Bergotte nous sert de révélateur. Dans « A la recherche du temps perdu », il s’aperçoit que pour plaire et avoir un quotidien facile, il a passé sa vie à atténuer, échapper à l’effort ou la douleur qui a été nécessaire à Vermeer pour peindre un petit pan de mur jaune de la vue de Delphes. Ce pan de mur jaune qui d’ailleurs fascine tant Bergotte …

En savoir plus

L’angoisse dans la pratique du psychanalyste

Séminaire proposé par Albert Maître

La clinique du sujet en souffrance se caractérise aujourd’hui, de manière élective, par l’incidence des agirs, des addictions et de la dépression qui, rappelons-le, est à entendre comme un travail de deuil impossible ou contrarié de l’objet.
Ces modalités cliniques ont en commun de permettre un évitement de l’angoisse, qui est la manière dont s’exprime la souffrance psychique, soit ce qui demeure en souffrance d’être dit du fait de l’immixtion pullulante des objets. Elles réalisent ainsi un circuit de l’énonciation, si bien que le signal que l’a peut faire entendre sur les conflits ou les impasses du sujet demeure lettre morte.
Cette dimension de la signification potentielle de l’angoisse a été un apport freudien, alors que pour le discours médical, l’angoisse demeure une peur sans objet, relevant d’un traitement symptomatique dont on peut déplorer aujourd’hui les addictions qu’il occasionne.

En savoir plus

Le Séminaire du GEPG

Le séminaire mensuel constitue un temps institutionnel où s’élaborent les incidences de la pratique sur la théorie et celles du lien social dans notre association. Si les discussions et lectures des textes aboutissent à des propositions de collaboration avec d’autres psychanalystes ou auteurs, c’est surtout du déplacement lié à la parole échangée dans ce dispositif que sont attendus des effets de transmission et d’enseignement.

En savoir plus